Panier

  Voir mon panier

Compte

Générique Gauche

Des outils de taille de vignes dans des mains expertes

Générique Droite

Vignes en hiver

Les vendanges 2019 en Beaujolais (20/09/19)


 

Comme chaque année, j'ai fait un petit tour d'horizon chez quelques vignerons référence afin de partager avec vous ce moment fort de l'année .

Chez Jean-Marc Burgaud tout d'abord. Les vendanges tirent à leur fin, il a commencé le 9 septembre et lors de mon passage le 19, il rentrait les derniers raisins de la Côte du Py. Restaient alors les Charmes et les Beaujolais-Villages à rentrer. Fin prévue Lundi 23 ou Mardi 24. Jean-Marc est satisfait de la récolte avec des quantités normales, un peu plus que prévu même, autour de 45 hl/ha de moyenne. Les degrés alcooliques sont montés avec la chaleur du début de semaine et il est temps de terminer car on dépasse 14° sur cette dernière parcelle du Py. L'assemblage devrait être à 13°5 environ. Les acidités sont bonnes, les nuits fraîches de la fin de maturation ont permis de bien les maintenir. Il y a simplement un peu de raisins secs et/ou grillés à trier sur certains secteurs mais sinon, la vendange est très saine.

 

Raisins Côte du Py 190919

Une grappe du Py, elles ne sont pas très grosses cette année mais le rendement est correct

 

JMB Côte du Py 190919

Quelques raisins secs à trier pour Jean-Marc Burgaud sur la parcelle du Père Marcel (proche de la croix sommitale du Py)

 

J'arrive chez Alain Coudert Jeudi 19 à 11h30, quasiment en même temps que la dernière benne de vendange.
Alain a vendangé entre le 10 et le 19 avec une coupure de deux jours (partage de la troupe de vendangeurs avec un autre domaine). Les rendements ont été amputés par le gel, il les estime entre 35 et 37 hl/ha à l'encuvage. Les parcelles les plus touchées ont mûri davantage et on a atteint des degrés élevés sur celles-ci. La moyenne sera autour de 14° avec des acidités totales à 4,10/4,20 g/l. Premier pressurage prévu l'après-midi pour les Brouilly.

 

Cuve Roilette 190919

A la Roilette où presque toutes les cuves bouillonnent déjà en ce 19/09


Je serai également en retard chez Eric Janin, qui a vendangé très vite cette année entre le 13 et le 17 ! Il faut dire qu'avec 17 hl/ha de rendement, ça va plus vite à ramasser… Le gel a vraiment fait mal. La vendange est belle, Eric est confiant sur la qualité ; là aussi on est à environ 14° de moyenne et des acidités à 4,2/4,3 g/l.


Le lendemain direction le Mont Brouilly sous le soleil et la fraîcheur matinale. On vendange à La Chapelle, une parcelle magique avec une vue extraordinaire sur le Beaujolais. La joyeuse troupe est en pause, l'occasion de faire le point avec Claude-Edouard Geoffray. Les vendanges ont commencé le 9, elles se termineront le 25 a priori. La plupart des raisins de Côte-de-Brouilly sont rentrés, La Chapelle fait partie des dernières parcelles. La qualité est au rendez-vous, la vendange est particulièrement saine ici, et les rendements seront d'environ 40 hl/ha. On est très optimiste !


Belle grappe Thivin La Chapelle 200919

Très jolie grappe de gamay de La Chapelle


Vendanges Thivin La Chapelle 200919

La vue est magnifique depuis le haut de la parcelle


Vendanges Thivin La Chapelle 200919 (2)

La pente est raide mais les vendangeurs ne s'en plaignent pas...


Raisins Thivin La Chapelle 200919

Les raisins avant encuvage, avec une petite particularité : il y a 1,5% de chardonnay dans toutes les parcelles au château Thivin

 

Je termine ma tournée au domaine Desvignes où les vendanges sont presque achevées également. Elles ont commencé le 12 et se finiront le 21. Louis-Benoît et Claude-Emmanuelle sont contents de la qualité, un peu moins des rendements qui seront entre 27 et 30 hl/ha. Les degrés sont plus contenus ici, compris entre 12°5 et 13°5, et les acidités sont assez hautes, autour de 4,3 à 4,5 g/l. Les équilibres sont donc parfaits et les fermentations semblent se dérouler très vite ; ça se confirme à la dégustation d'un jus ramassé le 12 et qui est déjà presque sec. La table de tri est toutefois bien utile pour écarter les quelques baies roses qui ont mal mûri (quelques blocages de maturité dus au coup de chaud de fin Juillet). Mais, bon, on enlève 2 seaux sur une benne, ce n'est pas grand-chose non plus. Les rafles sont assez vertes et on a donc choisi d'érafler davantage que d'habitude, autour de 50% (c'était 10 à 20% l'an dernier).

 

Tri Desvignes Côte du Py 200919

La famille Desvignes à la table de tri


Délestage Desvignes 200919

Et ensuite, place aux délestages...


Voilà pour cette année. La pluie est prévue en début de semaine prochaine, ça n'aura donc quasiment pas de conséquences sur la récolte 2019, sauf peut-être pour ceux qui ont des terroirs très tardifs et qui commencent à peine. On peut être très optimiste à ce stade, la matière première est globalement très qualitative, avec des équilibres naturels intéressants et des fermentations qui se déroulent parfaitement. La gestion de la maturité phénolique des raisins et des extractions s'annonce comme étant le paramètre le plus délicat à gérer cette année, et sera certainement discriminant pour la qualité des vins. Premières tendances à suivre dans quelques semaines.